Étiquette : PTP Colombie

Entrer et rester en Colombie sans visa

Entrer et rester en Colombie sans visa

La Colombie permet aux citoyens de 92 pays d’entrer sur son territoire sans visa, seulement sur présentation du passeport. Les pays de l’Union Européenne font tous partie de la liste, tout comme le Canada et les États-Unis. Voir la liste complète.

 

Un touriste peut rester en Colombie sans visa jusqu’à 180 jours. Dans un cas bien spécifique il peut même rester un an complet. Il y a cependant des règles et une manière à respecter.

 

Sur le même sujet, lire les visas colombiens et leurs catégories.

 

PIP et PTP

En arrivant dans le pays, vous recevez un PIP (Permiso de Ingreso y Permanencia) de 90 jours. C’est une autorisation d’entrée et de rester dans le pays. Il y a différentes catégories selon que ce soit pour du tourisme (PIP-5), assister à une convention, évènement culturel, …

Passés les 90 jours vous pouvez demander une extension de 90 jours supplémentaires, c’est le PTP (Permiso Temporal de Permanencia). Arrivé à échéance, vous devez obligatoirement sortir du pays. Il n’est pas possible de demander un PTP en en ayant déjà un.

 

La durée maximale autorisée par la loi colombienne est donc de 180 jours par année calendaire, c’est-à-dire entre le 1er Janvier et 31 Décembre. La durée ne doit pas obligatoirement être consécutive, cela laisse donc la possibilité d’entrer et sortir de Colombie autant de fois qu’on le désire.

Le PIP est gratuit alors que le PTP coûte environ 92’000 pesos. À Noter aussi que ces permis ne donnent pas droit à la cédula de extranjería (la carte d’identité pour étranger)

 

Comment obtenir le PTP

Quelques jours avant la fin du PIP, rendez-vous auprès du bureau de Migración Colombia près de chez vous (Voir la liste). Vous pouvez aussi le faire en ligne ici.

Il vous faudra présenter votre passeport, le titre de transport indiquant la date de sortie et remplir un formulaire.

 

Entrée et durée

Il y a différentes situations possibles selon la date d’entrée.

  • Vous arrivez en Colombie entre Janvier et Juin. Quelques jours avant la limite des 90 jours du PIP vous demandez la prolongation avec le PTP. Arrivé au bout des 180 jours vous devez vous en aller du pays. Vous pouvez revenir l’année suivante.

 

  • Vous arrivez en Colombie entre Juillet et Décembre. Après le PIP et le PTP vous avez passé la date du 31 Décembre, le compteur repart à 0. Comme il n’est pas possible de demander un PTP en en ayant déjà un, Il vous faudra quand même obligatoirement sortir du pays. En entrant de nouveau vous recevez le PIP et une autre extension possible de PTP. Attention toutefois, les jours passés du 1er Janvier à votre sortie du pays comptent également. C’est-à-dire qu’en sortant le 10 Janvier il ne vous reste que 170 jours lors de vos prochains PIP et PTP.

 

  • Pour rester un an complet. En arrivant le 5 Juillet, vous restez en Colombie jusqu’au 31 Décembre, ce qui fait 180 jours. Vous partez en Équateur célébrer Nouvel-an et revenez en Colombie le 1er Vous pourriez alors rester jusqu’au 29 Juin. À quelques jours près, cela fait un an avec seulement une sortie du territoire.

 

  • Petite précision : Le compteur des jours repart à zéro le 1er Janvier, mais on parle du compteur des 180 jours au total. Le PIP de 90 jours ou le PTP aussi de 90 jours ne se remettent eux pas à zéro. C’est-à-dire qu’en arrivant le 1er Novembre par exemple, le PIP dure jusqu’au 29 Janvier puis l’extension du PTP permet de rester jusqu’au 29 Avril. Dans ce cas-là, pour profiter des 61 jours restants, vous pouvez ressortir du pays pour recevoir de nouveau un PIP ou alors demander un Salvoconducto, mais qui sera seulement de 30 jours.

 

 

Sortie et titre de transport

Vous pouvez donc rester légalement 180 jours, voire 360. Il faut faudra cependant aussi démontrer la date de sortie du pays, que ce soit en avion ou en bus. Si vous n’avez qu’un aller simple car le retour se fera d’un autre pays, ou que la date de sortie est supérieure à 3 mois, vous pourriez avoir du mal à convaincre les agents migratoires de vos plans. Surtout, le personnel des compagnies aériennes doit aussi vérifier la date de retour et si le voyageur a les permis requis. Par manque de chance, en tombant sur un agent un peu trop zélé, pour pourriez ne pas être autorisé à embarquer.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, achetez un billet qui sera valable seulement 48 heures au prix de 10 dollars sur la page de FlyOnward.com. La réservation est réelle et la page se charge de l’annuler automatiquement après le délai passé.

 

Salvoconducto

C’est un permis temporaire valable 30 jours, pour donner le temps de faire les démarches administratives du visa ou laisser le temps de sortir du pays. À la fin du permis PTP, vous pouvez demander cette extension, ce qui vous éviterait de devoir sortir momentanément du pays.

Le document de Migración Colombia n’est malheureusement pas précis sur le temps. Ce n’est pas clair si le salvoconducto permet de dépasser les 180 jours. Je pense que non, mais à vérifier.

Comme pour le PTP, rendez-vous auprès du bureau de Migración Colombia près de chez vous (Voir la liste) ou en ligne ici.

 

Dépasser le temps réglementaire

Dépasser la limite du PIP, PTP ou salvoconducto n’est pas une bonne idée. Les amendes se montent d’un demi à 7 salaires mensuels minimaux. Le salaire minimum est fixé à 781’242 pesos (env. 220 EUR), le montant dépend du dépassement et du bon vouloir de l’agent.

 

 

Source : Migración Colombia